Remue-méninges et premières écritures interactives

Aujourd’hui nous nous sommes consacrés à l’écriture de nos scénarios.

Le projet est lancé ! L’artiste et ses sbires sont présents…

C’est dans les bureaux chauffés de Zinc à Marseille que les premières idées ont germé. Quelques petits repérages extérieurs sur le site de la Friche nous ont permis de mettre en place des bribes de fiction. L’un proposa une poursuite glauque dans une tour désaffectée, l’autre préféra s’orienter vers une enquête policière dans les dédales du site, un dernier mit en avant le goût pour le genre documentaire que lui inspire cette expérience visuelle et s’est dirigé vers la gare Saint Charles pour approfondir son idée.

Durant tout l’après midi, notre petite équipe discuta des possibilités et des limites du projet Discrépances. Des premiers essais ont même été réalisés. Armés d’un Iphone, nous nous sommes aventurés dans les recoins sombres de la Friche pour tester les capacités de l’appareil. Les essais furent d’ailleurs plutôt concluants ce qui en rassura certains sur l’esthétique sombre de leur fiction.

Nous avons même essayé le premier test de Discrépances qui avait été réalisé avant notre arrivée. On a pu en tirer les points forts et isoler les points faibles. Désormais nous sommes parés pour une nouvelle expérience de Discrépances plus solide, plus travaillée qui permettra à son acteur-spectateur d’entrer dans un monde imaginaire à la limite du réel.